Seigneur-Croc



Seigneur-Croc
25 août 2011

Seigneur-Croc :

Ruine de l’Ancien Temps

Intelligence : 3

Endurance : 10

Force : 10

Magie : 1

Vitesse : 6

Précision : 1

Volonté : 10

Equilibre : Le Seigneur-Croc est d’une force colossale, mais son manque de précision et de vitesse fait de lui un combattant très déséquilibré. Ses failles sont comblées par son endurance, qui lui permet d’éviter de recevoir un coup fatal porté par qui saura exploités ses défauts.

Profil : Antihéros. C’est le gentil qui tire sa force du Mal pour promouvoir le bien.

Personnalité : Lunatique et incohérent, il peut se montrer d’une douceur extrême et d’une bonté sans pareille aussi qu’il peut faire preuve d’une cruauté sans limite. Chez lui, aucun sentiment n’a de restriction. Il ira au bout de l’amour et au bout du la colère s’il le faut. Il est d’une nature protectrice, il estime que sa cruauté est toujours méritée. Dans son esprit, un viol mérite la peine de mort, mais un meurtre une peine d’enfermement. Il a lui-même créé ses grades, ce qui fait qu’il est normal qu’ « Officier », « Capitaine » et « Général » soit des grades distincts. Sa vie tourne autour de sa femme Crystal et de sa famille. Son esprit cartésien et machinéen fait que cet étrange personnage ne voit pas certaine choses comme mauvaise. Il ne pense pas le moindre mal de l’inceste car « Les deux qui s’aiment prennent du plaisir, et avec les précautions notre époque, pas de risque ». Il est emprisonné dans sa logique. Il surprotège également ses enfants en massacrant tout ce qui lui fait obstacle. Mais malgré le nombre impressionnant de défaut qu’il accumule, sa principale qualité reste son courage à tout épreuve. Bien qu’il ressente la peur comme n’importe qui, ce n’est pas pour autant qu’il recule. On peut parfois parler de témérité, voire d’inconscience, mais ce n’est pas ses compétences, mais sa volonté qui lui permet de surpasser ses peurs.

Armement : S’armant du Fendium comme arme principale, il mise davantage sur la force que sur la vitesse. Néanmoins dans sa main, la plus lourde des armes est suffisamment rapide pour ne pas être inefficace. Il possède les lames jumelles du tonnerre, des épées à une main similaire à la seule différence de leur couleur.

Compétence : Mis à part ses armes, le Seigneur-Croc, bien que peut familier avec la magie, est capable d’user de l’Armegeddon. Ce sort ressemble à une bombe atomique sans radiations et beaucoup moins puissante. Ce sort ne s’en prend pas aux structures car ce n’est qu’une avalanche de flammes magiques qui disparaissent en quelque seconde, aucun incendie ne peut être allumé mais un homme mourra. La puissance de ce sort est parfaitement risible comparée aux coups titanesques qu’il peut mettre, en effet un sergent survivra à ce sort blessé, et un officier sans la moindre égratignure. Outre ce sort, il peut déclencher des explosions plus puissantes, mais bien moins vastes (comparable à une grenade). Il ne compte que très peu sur ses sorts, sa force physique lui permettant de vaincre quiconque sur le territoire de Koljeizer. N’étant pas considéré comme un grand guerrier, certaine personne essaie régulièrement de le tuer car ils ne supportent d’être constamment menacé par son humeur si variable. Il a l’air du pire du tyran qui soit, mais pas de panique : C’est le protecteur de l’humanité.

Histoire : En résumé, il a conquit Koljeizer en terrassant son dirigeant, un mage noir. D’autre point seront à découvrir dans « Le lourd passé du Seigneur-Croc ».

Type : Emissaire de la Destruction

Combat : Monocible ou multicible terrestre, combat rapproché (grande allonge).

Attaque : Physique lourd, magie de mêlée et de renforcement.

 

Création du personnage : Le Seigneur-Croc est basé sur le personnage de Dragon Ball Broly, sous sa forme normal. J’ai reprit sa violence naturelle, son physique que j’ai progressivement modifié dans mon esprit, et enfin je lui ai collé des vêtements parce qu’un empereur ne peut pas être torse nu. Parlons-en ! Pourquoi est-il empereur et pas chevalier solitaire, moine guerrier ou autre ? Je voulais simplement lui incombé des responsabilités. J’ai tâtonné, et j’ai décidé de le mettre à la tête d’un pays. Son arme a aussi une histoire. Elle m’est venu d’un coup, sans raison, mais en réalité je me rends compte que c’est l’arme de William du dessin animé Code Lyoko qui me l’a inspiré, la forme, la couleur, la courbure de la lame. Je l’ai gravé de runes, je l’ai agrandit, alourdit, etc. Pour ce qui est de son titre assez interpelant : Seigneur-Croc, il n’y a pas la moindre signification cachée là-dessous. Je voulais un empereur, parce que « empereur » sonne mieux que « roi ». De plus, il est « Seigneur » pour la raison stupide que je refusais de lui donné un nom. Lui donner un mauvais nom aurait tout gâché dans mon esprit. Désormais, il porte le nom d’Escé, qui signifie SC, Seigneur-Croc et vous vous doutez bien que Escé découle de Seigneur-Croc, et non l’inverse.

Principale qualité : Le courage

Principale défaut : La colère

 

Point de vue de l’auteur : Le Seigneur-Croc, il a les nerfs, il est est vénère… Il est Hulk en pas vert ! Sa personnalité ambiguë proche de la schizophrénie fait de lui un personnage difficile à cerner, même pour moi. Le simple fait que je choisisse qu’il s’énerve ou pas change le court de l’Histoire, c’est pourquoi il est ancré dans des principes immuables pour bien le délimité.

J’ai voulu créé par ce personnage le bon coté de la colère et de la cruauté. Déjà parce que c’est pas banal (Même si ça le devient de plus en plus), mais surtout parce que j’estime que rien n’est à jeter dans ce monde, il y a un bon coté à tout. Sa démesure et sa violence sont inspiré des sentiments que l’on ressent tout les jours mais que l’on n’exprime pas (Face à son prof, son boss, etc.) qui le sont avec lui, et pas qu’à moitié. Cela fait de lui un modèle de franchise qui, malgré son coté vexant, est très apprécié pour un lecteur ou pour l’auteur.

Et sinon ? : Le régime qu’il instaure est assez spécial. Je ne voulais pas d’une démocratie comme en France où on critique chaque seconde les moindres faits et geste du chef de l’état. Déjà parce que c’est répétitif, irrespectueux et rébarbatif, mais aussi parce que c’est incompatible avec le Seigneur-croc qui raserait les producteurs d’un journal qui va trop loin. De plus, je voulais un despotisme, car c’est de loin la forme de régime la plus efficace. Le Seigneur-Croc est donc un dictateur, mais je ne voulais pas d’un Khadafi, d’un Staline ou autre dictateur qui ne cherche que leur profils personnel. Le Seigneur-Croc est un homme qui aime les choses simple de la vie : Sa famille, discuter, passer du temps ou se mettre sur la gueule avec ses amis, ce genre de chose. Il administre le pays en partant du principe que le peuple n’est pas fichu de le faire lui-même. Quelque part, il n’a pas tord puisque le peuple est un ensemble de gens qui ne sont pas toujours d’accord. En France, les partis politiques propose des idées tellement divergentes que c’est à ce demander ce que veut le peuple.

Dans un modèle de dictature, ledit dictateur est apprécié à un moment, puis devint indésirable. A ce moment-là, un homme normal (Staline, Hitler, Khadafi, Mao, Mussolini, Napoléon…) restreint les libertés individuelles pour garder son pouvoir. Le Seigneur-Croc n’a pas cet avis : Il écoute le peuple sur certain sujet. Par exemple, pas question de remettre en cause l’autorité impérial, le système du régime en place, l’intérêt d’un guerre, etc. Mais s’il s’agit d’abroger une loi, d’en créer une autre, de proposer un nouveau système associatif (Syndicat, etc.), il écoutera et acceptera ou non. Etant donné le fait qu’il n’impose aucun impôt, il est difficile de ne plus vouloir de lui.

 

Détails :

Taile : 1m80

Poids : 110kg

Cicatrice, tatouage, ou autre : Sceaux (Bras, dos, torse, nuque.)

Carrure : Moyenne+

 

 

« La venue du Seigneur-Croc annonce la mort et engendre le carnage, mais elle rétablit la paix et fait renaître l’espoir. »

-Le Maréchal Aomushni

2 réactions sur “Seigneur-Croc”

  • Maximus dit :

    Hello,
    belle description, mais je ne le trouve pas très intelligent, niveau 3 seulement ?
    Pourquoi ?

  • admin dit :

    Le Seigneur-Croc est l’archetype même du ‘Tas de muscles sans cervelle’, mais à défaut d’avoir une tête, il a un coeur.
    Si je ne l’ai pas fait plus intelligent, c’est pour accentuer son coté violent et impulsif (Si sa femme est pas là pour le tenir en laisse, ça craint). De plus, être fort ET intelligent, ça fait beaucoup non ?^^
    Pour finir, je dirais que c’est là tout le défi qu’on impose au personnage. La violence est la seule solution qu’il voit, et la plupart du temps, ça marche très bien, mais il y a aussi une perfectibilité, une solution qui se passe de violence. Et ça, il la cherche, c’est pas faute de bonne volonté.

  • Réagissez

    Visite jusqu'à ce jour