Seigneur-Croc



L’encyclopédie
21 mars 2012

Ici est regroupé toutes les choses qui peuvent nécessiter une explication. Il ne s’agit pas de définir un mot mais une chose.

 

 

Famille Gaeh

La famille Gaeh existe depuis plusieurs millénaires dans le royaume de Wyrim. Elle a toujours lutter pour la justice et le bien avec zèle. Aucun écart, aucun abus n’a été commis par cette famille. Il est difficile de définir ce qu’est le « bien » mais ils se sont toujours acharnés à le découvrir. Chaque membre de la famille possède leur emblème gravé dans leur chair à la naissance, sous le poignet.

Mais un jour terrible, leur descendant Akyssen dit le borgne, a découvert les griffes de béhémoths et a plongé le monde dans 50 ans de chaos total, faisant 6 milliards de mort par sa faute pour tenter de dominer le monde. Depuis, la famille Gaeh a toujours été traînée dans la boue et haï par tous. Encore 1 200 ans après, elle est toujours méprisée par tous. Elle se terre dans les hautes montagnes au sud du royaume d’Okeud, qui font frontière à Jyz et Wyrim, et cherche à faire le bien.

Les récents évènements qu’a provoqué le généralissime Aoeste pour sauver leur dernier descendant a poussé celui-ci à intervenir directement au nom de sa famille pour redorer son blason. Wyrim est gouverné par l’Archempereur, mais si le gouvernement qu’ils instaurent tombe un jour, cette noble famille sera peut-être appelé à prendre le pouvoir et à s’asseoir sur le trône.

 

 

 

Symbole de la famille Gaeh

 

 

 

 

Crise d’Ifaq

Ifaq est une ville de Wyrim. Une ville comme les autres. Mais elle fut anéantit sans raison apparente. Les spécialistes en comprennent pas, mais il semblerait que le meurtre d’une petite fille ait provoqué une immense série de cause à effet ayant entraîné une guerre civile violente. Lorsqu’elle fut fini, personne ne voulait de la ville et elle a sombré dans la vendetta, la vengeance à répétition, la rancune et le cycle de la haine. Après 25 000 morts et une gangrène noire qui continuait sans cesse d’emporter des innocents dans son tourbillon de violence, le Seigneur-Croc, qui n’était absolument pas concerné, a décidé d’y mettre fin. Il fit mettre toute la ville et les environs en quarantaine et mit à mort toute forme de vie quelle qu’elle soit. Coupables, innocents, hommes, femmes, enfants, animaux. Il tua 5 000 personne en quelques heures. Sans plus personne pour répandre le mal et entrainé les autres dans son cycle de violence, la crise fut définitivement finit et tout le monde s’en réjouit.

Bien que l’empereur fut lourdement contesté pour ses méthodes plus que barbares, il avait juste dit : « Si j’en épargne un, il cherchera vengeance et finira pas tué quelqu’un, dont l’ami entrera dans le cycle de la haine, et ainsi de suite.  Même si quelqu’un est innocent, j’ai tué son ami, son frère, son parent, et il deviendra noir et mauvais pour la société. Je préfère l’envoyer maintenant rejoindre les dieux plutôt que le laisser répandre le mal pour qu’il finisse à pourrir en enfer. »

Il n’y a eu aucun survivant déclaré à ce jour.

Les commentaires sont fermés.

Visite jusqu'à ce jour